Publié : 17 octobre

Séjour Auvergne : jour 2

C’est sous un temps estival que nous réveillons !
Le petit déjeuner terminé, tout le monde s’est équipé en mode randonneur pour reprendre le transport. Et c’est ainsi que nous sommes arrivés au pied du Puy de la vache. Petit échauffement pédestre dans les sous bois avant d’apercevoir les premières hauteurs Auvergnates. Juste le temps d’expliquer les différents types de volcans : explosifs et effusifs ! (Vous le saviez ?). Puis, nous commençons la montée...
C’est alors que débute un concert d’exclamations discontinues : "hein !!!", "la haut !!??", "j’en peux plus", "je veux mourir"... Les respirations sont haletantes, les visages rouges pour certain(e)s, alors que d’autres crapahutent avec enthousiasme.

Mais les efforts sont payants car tous arrivent au sommet pour apercevoir la chaîne des Puys. Juste le temps d’un petit cours sur les différents types de roches présentes que nous repartons pour le Puy suivant de Lassolas en ayant pris soin tout de même de prendre une photo du gorille. S’enchaine ensuite, une descente technique qui provoque beaucoup de glissades et je ne vous parle pas des nombreux postérieurs qui ont fait connaissance avec les pentes de scories millénaires.

Mais nous avons amené la crème des élèves car tous sont arrivés indemnes. Signe révélateur de la bonne préparation du terrain par les accompagnateurs et de la bonne condition physique de nos élèves grâce au travail en EPS. Nous avons effectué une récupération active dans une carrière remplie de fuseaux, choux fleurs et d’anciennes bombes. Heureusement sans danger. Enfin, je crois...

Après le pique-nique à la maison des volcans, direction le Puy de Vichatel en guise de sieste, histoire de descendre dans un ancien volcan. Je peux vous dire que le cours réalisé sur le haut du volcan peut laisser rêveur ! Un paysage magnifique sous un soleil radieux.

La fatigue commence à se faire sentir. C’est pourquoi, nous effectuons un dernier arrêt pour observer des affleurements en forme d’orgue. Reliques d’anciennes coulées de lave.

Pour le diner, je laisse vos enfant vous raconter. Et nous concluons la soirée par un cours de svt... Et oui, on est quand même là pour travailler !