La dispense d’EPS n’existe plus…

… depuis 1990. La notion d’inaptitude (partielle ou totale) remplace la dispense d’EPS depuis  un arrêté de 1989. C’est la raison pour laquelle, seul le chef d’établissement ou l’enseignant d’EPS peut se prononcer sur la non participation aux cours d’EPS.

Le mot des parents ne constitue pas une dispense d’EPS, il permet juste d’attester et d’informer l’enseignant d’un problème ponctuel. Le médecin ne peut dispenser de pratique, ni dispenser de présence en cours d’EPS.

Pour les élèves qui pourraient rencontrer des difficultés en EPS, justifiées par un médecin, voici le protocole mis en place au collège respectant les directives de l’Education Nationale. C’est l’enseignant, en concertation avec parents, vie scolaire et service médical du collège, qui à en charge la mise en place de ce protocole conformément aux indications du médecin qui doit mentionner par écrit, dans le respect du secret médical, toutes indications permettant d’adapter la pratique de l’EPS aux possibilités de l’élève . Dans le cas où le médecin mantionnerait une incapacité physique totale, d’autres tâches pédagogiques seraient alors proposées à l’élève pour permettre  de continuer les apprentissages et d’être évalué comme les camarades, notamment pour le brevet des collèges.

Le protocole a été élaboré d’après les textes officiels. Le certificat médical ci-joint est un document officiel de l’Éducation Nationale mis en application par une lettre du recteur depuis 2013. Cliquez sur les images pour les télécharger.

Démarche inclusive
Circulaire académique 2016
Certificat médical type

Une petite vidéo explicative de la mise en place du protocole au collège :